Hichem Aboud

Avec ce pain, vous n'avez pas besoin d'allumer le four. 12 Sylvia Naef décrit ce musée comme « un concept muséographique peu satisfaisant : œuvres mal ou peu étiquetées, un personnel non qualifié, pas de matériel d'information, exception faite d'un catalogue qui n'indique même pas les dates des œuvres ». Sylvia Naef, « Entre mondialisation du champ beau et recherche identitaire. Les arts plastiques contemporains dans la Méditerranée orientale », dans Jocelyn Dakhlia (sld), Créations artistiques contemporaines en pays d'islamisme. Des arts en tension, Paris, Kimé, 2006, p. 85, p. 71-97.

Je n'ai par hasard lu autant de stupidités, autant de haine. Lorsque je vois la prose « scientifique » de ce fanatique haineux qui se fait appeler Hannibal, je me dis que les sionistes et les islamophobes occidentaux ont prodigieusement RÉUSSI. Les imbéciles maintenant se mettent à s'auto-haïr. Et chacun de clamer : « nous ne sommes pas des Arabes », « nous avons une ascendance cité avec les Occidentaux ». Hein ne pas avoir pitié de ces misérables bourrés de complexe ? On est même parti d'une contre-vérité démographique : au VIIè siècle, il y aurait eu des « millions de Berbères ». Une contrevérité linguistique est venue appuyer « l'argumentation » : la « langue maghrebia » daterait de plus de 25 siècles !… Aucune langue ne peut durer en l'état sur une période aussi grande. Dans l'article, il y a des sornettes à la pelle, beaucoup de naïveté et surtout beaucoup de haine.définition de littérature maghrébine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *